Charte de déontologie de la FEPS

CHARTE D’ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES ÉCOLES DE LA FEPS
HISTORIQUE
La C.E.P.S., à l’origine de la F.E.P.S, est née en janvier 2000 sous l’impulsion de quatre écoles représentatives de la profession pour répondre à un certain nombre de besoins :  – Organisation, construction, structuration de la formation professionnelle en sophrologie sur des   bases communes dans les méthodes fondamentales. – Volonté de cohésion entre les écoles dans le respect du style de chacune.  – Création d’une dynamique relationnelle riche d’échanges, de remises en questions, de partages  – Promotion d’une sophrologie de qualité pratiquée par de véritables professionnels.
En Avril 2011, la C.E.P.S change de dénomination pour devenir F.E.P.S.  La F.E.P.S. s’engage à conserver les valeurs de la C.E.P.S. Cette charte fait totalement partie intégrante du R.I. Elle le complète sur les règles d’éthique.
FORMATION
Les écoles adhérentes délivrent une formation professionnelle en sophrologie de qualité, excluant toute autre discipline. Les stagiaires issus de l’une de ces écoles reçoivent un enseignement théorique et pratique complet et suffisant pour permettre l’exercice du métier de sophrologue. Les programmes de formation doivent être remis aux stagiaires avant le début des cours. Les supports de cours (références d’ouvrages et polycopiés…) doivent être mis à leur disposition tout au long de la formation.
DROITS ET DEVOIRS ENVERS LES STAGIAIRES
– Le stagiaire doit disposer de toutes les conditions possibles pour évoluer harmonieusement au sein des établissements de la F.E.P.S.
– Le stagiaire a droit à un enseignement et à une formation à la recherche de qualité. Pour ce faire, il a droit à un encadrement de valeur qui utilise des méthodes pédagogiques modernes et adaptées.
– Le stagiaire a droit au respect et à la dignité de la part de l’ensemble des membres de la F.E.P.S.
– Le stagiaire ne doit subir aucune discrimination liée au genre ou à toute autre particularité.   – Le stagiaire a droit à une évaluation juste, équitable et impartiale.
Ce paragraphe rejoint la « charte d’éthique et de déontologie des sophrologues » que chaque école de la F.E.P.S remet à tous ses stagiaires et que chaque stagiaire doit accepter et signer.
2
COHÉSION
Les directeurs des écoles adhérentes (ou leurs représentants) participent à toutes les réunions de la F.E.P.S. Ils apportent leurs contributions au fonctionnement de l’organisation en fonction de leurs compétences (commissions, rédactions des documents communs, plans de communications, organisation d’événements, …).  Les écoles respectent les décisions prises en commun, et s’engagent à les faire respecter par leurs stagiaires.
DYNAMIQUE RELATIONNELLE
Les représentants des écoles adhérentes s’engagent à travailler et à réfléchir ensemble pour faire avancer la qualité de la formation qu’ils délivrent.  Ils font preuve de solidarité entre eux, coopèrent avec ceux qui le sollicitent et facilitent l’intégration des nouveaux membres.
RESPONSABILITÉ –  COMPÉTENCE
En cas de co-animation ou de sous-traitance, les directeurs des écoles adhérentes s’assurent de la compétence de ses collaborateurs et assument la pleine responsabilité de leurs interventions. À travers leurs actions, leurs propos, leur comportement en général, ils s’engagent à donner une image respectueuse et valorisante de la profession.
INFRACTION À LA DÉONTOLOGIE
Toute école de formation en sophrologie signataire et / ou membre de la F.E.P.S est tenue de respecter cette charte déontologique.
En cas d’infraction, le Conseil d’administration de la F.E.P.S. peut prononcer des sanctions contre le contrevenant.
En cas d’infraction grave ou réitérée, la F.E.P.S. peut se porter partie civile dans une action en justice intentée contre une école de  sophrologie.
ECOLE DE : ………………………….….
A ………………………….….    Le …………………….
SIGNATURE et TAMPON DE L’INSTITUT (Faire précéder de la mention « lu et approuvé »)